01 modèle à découvrir
 

Le fondateur de l'entreprise fut Friedrich Krupp (1787-1826) qui installa une forge près d'Essen en novembre 1811. Il désirait produire de l'acier fondu selon les techniques britanniques, dont le prix était élevé à cause du blocus continental.
Mais il utilisa une mauvaise technique, fabriquant ainsi de l'acier de très mauvaise qualité. L'entreprise va très mal. À sa mort en 1826, sa veuve, Therese Krupp (1790-1850), reprend l'entreprise aidée par son fils, Alfred qui, à 14 ans, débute en affaires. L'entreprise se développe lentement jusqu'au boom des chemins de fer dans les années 1850.
En 1912, l'acier inoxydable est mis au point. Sous l'impulsion d'ingénieurs comme Fritz Rausenberger, l'entreprise s'enrichit durant la Première Guerre mondiale en s'imposant comme l'une des principales entreprises du complexe militaro-industriel allemand.
En octobre 1916, l'entreprise comptait 82 000 ouvriers, 9 aciéries, 181 marteaux-pilons et 7 160 machines principales.
En 1919, la production de camions à moteur à essence commença avec un 5 tonnes à transmission par chaîne.
En 1930, les premiers modèles à cabine avancée apparurent en versions de 4x2 et 6x4. En 1932, la firme construisit des moteurs Diesels Junkers deux-temps à pistons opposés.
Avec l'arrivée au pouvoir d'Hitler, les Krupp vont se rallier aux nazis, ce qui permet à l'entreprise de recevoir d'importantes commandes de l'État. Elle employa ainsi 190 000 personnes en 1939.
Le fils de Bertha, Alfried Krupp von Bohlen und Halbach (1907-1967), membre des SS dès 1931, dirigea l'entreprise à partir de 1942. Il sera jugé pour ces faits lors du procès Krupp.