30 modèles à découvrir
 

Le nom de Volvo ("je roule" en latin) apparaît pour la première fois non pas sur une calandre automobile, mais sur des roulements à billes d'une autre fameuse entreprise suédoise, SKF. Le parc automobile de la Suède d'avant la deuxième guerre mondiale est principalement constitué de voitures de construction américaines ou de petites machines économiques européennes telles que des tractions avant DKW, des Opel et des Ford venues également d'Allemagne.
Alors que la plupart des fondateurs de firmes automobiles démarrent leur projet dans un certain dénuement, Assar Gabrielson et Gustaf Larsson mènent une carrière professionnelle confortable, avec de nombreuses possibilités d'avancement. Gabrielson est seulement âgé de 30 ans lorsqu'il dirige la filiale française de SKF. Quant à Larsson, il a participé en Grande-Bretagne à l'élaboration de la première automobile Morris, puis a obtenu en 1917 un diplôme d'ingénieur à l'Université Technique Royale de Suède, avant de rejoindre le bureau d'études de la compagnie SKF où les hommes font connaissance. En décembre 1925, Gabrielson et Larsson signent conjointement une sorte de contrat moral spécifiant le désir de construire avant le 1er janvier 1928 une automobile sur le territoire suédois. Nos deux pionniers estiment qu'il existe dans leur pays, à ce moment, un marché potentiel d'environ 12 000 voitures de tourisme.
Les deux hommes ayant le pour le moment sagement conservé leur emploi, la naissance de la future Volvo s'organise au sein de l'appartement de Larsson, transformé pour l'occasion en un bouillonnant bureau d'études où vont bientôt se côtoyer les meilleurs ingénieurs du pays.
Les plans étant achevés au cours de l'été 1925, la décision est prise d'assembler 10 prototypes.
La première Volvo de série quitte la chaîne d'assemblage le 14 avril 1927. L'auto reçoit le patronyme de OV4, pour Open Vehicle, le nombre 4 correspondant au nombre de cylindres.